• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CDCA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • REVODOC
  • Site ANPER
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien
  • Site Plateforme d'aide aux communes

Archéologie & histoire de Bonneuil-en-France

Plan terrier de la seigneurie de BonneuilVoir l'image en grand ADVO 51 Fi28/2 Plan terrier de la seigneurie de Bonneuil, XVIIIe s.La commune est baignée par le Crould dont un émissaire, la Morée, forme la limite avec Dugny (Seine-Saint-Denis). Son territoire était traversé par la voie romaine joignant Paris à Senlis, dont la grande route royale des Flandres reprit le tracé au XVIIIe siècle, et par le chemin de Saint-Denis reliant Paris à Meaux au Moyen Âge. En 832, Bonogilo est cité parmi les biens de l'abbaye de Saint-Denis. Trente ans plus tard, le roi Charles le Chauve (823-877) céda aux moines une petite exploitation rurale au même lieu pour leur habillement, leurs chaussures, les besoins des malades, des vieillards et des serviteurs.

Découvertes archéologiques

Quelques outils en silex du Néolithique - ciseau, lame retouchée, grattoir, perçoir, éclats - ont été ramassés en prospection au Petit-Canton.

Les fosses et les silos à grains repérés en 2007 dans les tranchées ouvertes sur les parcelles concernées par les projets d'aménagement de l'aéroport du Bourgetsont datés du Bronze final par des tessons de céramique.

Le diagnostic et la fouille réalisés en 2005 et 2006 sur la déviation de la départementale 84 ont mis au jour deux sites gaulois. Aux Prés-Nouveaux, une forge de La Tène finale est attestée par des scories, des fragments métalliques et une pierre ayant servi d'enclume. La nécropole du Hazeret couvre une période allant du IVe au IIe siècle avant J.-C. Les archéologues y ont notamment fouillé une fosse à coffrage, une sépulture à cuvelage de madriers de chêne et une autre de grandes dimensions. Les Gallo-romains ont installé au même endroit un cimetière à incinérations au IIIe siècle après J.-C.

Le site antique observé en 1983 au Petit-Canton consistait en un sol de tuiles plates. Il est daté par le mobilier céramique du Ier siècle au Ve siècle.

La durée d'occupation de La Fontaine-Plamont, dans l'enceinte aéroportuaire du Bourget, va du Haut-Empire au haut Moyen Âge. Le village mérovingien et carolingien s'étendait entre 6 et 9 hectares. Le cimetière de la Croix-des-Vieux-Hêtres, sur le versant de la vallée du Crould, a fonctionné entre le VIIIe et le XIe siècle. En 1884, un architecte de Gonesse avait observé des sarcophages sans doute plus anciens à La Croix-Pagnat.

L’église et le château

Bonneuil relevait en arrière-fief de l'évêché de Paris et son église dédiée à saint Martin, du chapitre de la cathédrale Notre-Dame. Elle a été reconstruite vers 1770 selon un axe perpendiculaire à la rue de Dugny, ce qui explique l'orientation de son chœur vers le nord-ouest plutôt qu'à l'est.

La seigneurie, acquise en 1379 par le clerc Pierre de Chastel ou Castel, était tenu au début du XVe siècle par Pierre d'Harsicourt, chevalier du roi Charles VII (1403-1461). Jean de Lancastre, duc de Bedford (1389-1435), régent de France pour Henri VI d'Angleterre (1420-1471), l'en déposséda vers 1425. Au XVIe siècle, le château passa à la famille de Thou, représentant la grande noblesse de robe, puis, en 1643 et par alliance, à celle de Harlay.

Zoom sur les dernières découvertes
  • Des Gaulois sous l'asphalte de la RD84

Voir l'image en grand SDAVO Assemblage de pièces de bois associé à des restes humains.A l'occasion de l'aménagement par le Conseil départemental de la déviation de la route départementale 84 entre Garges-les-Gonesse et Bonneuil-en-France , une fouille archéologique a révélé la présence d'une occupation à la charnière entre les époques gauloises et romaines. Sa position, sur la rive du Croult, explique la conservation exceptionnelle des restes organiques (bois ou cuirs) qui ont été découverts.

A la suite de sondages réalisés en 2005, une fouille d'archéologie préventive s'est déroulée d'août à décembre 2006 sur le tracé de la déviation de la RD 84, en bout des pistes de l'aéroport du Bourget. Conduite par l'Inrap en collaboration avec le service d'archéologie du Val d'Oise, cette opération a permis la mise au jour de trois zones de vestiges, datées entre le IIIe s. avant notre ère et le Ier s. de notre ère.

Au sud, une petite nécropole a livré une douzaine de sépultures, dont celles d'enfants. Certaines tombes comportaient des coffrages de bois remarquablement conservés. Un assemblage de pièces de bois enceint d'un petit fossé circulaire, associé à des restes humains, constitue une structure énigmatique qui évoque un mausolée. Le mobilier recueilli comprenait de la céramique, des objets métalliques, un peigne et plusieurs chaussures en cuir.

Au nord, un ensemble de vestiges correspondrait à une zone d'artisanat. De nombreuses scories et la présence exceptionnelle d'une enclume témoignent d'une activité de forge, tandis que des pesons traduiraient la présence d'un atelier de tissage.

En situation intermédiaire, une zone d'habitat était illustrée par diverses structures, parmi lesquelles des fossés et des trous de poteaux ainsi qu'un empierrement, et des déchets domestiques comme des fragments de vases ou des os d'animaux consommés. A proximité, des souches mais aussi des troncs en bon état de conservation ont été également été découverts. Leur nombre et les traces qu'ils portent indiqueraient la destruction brutale d'une ancienne forêt lors d'une crue du Crould ou d'une tempête.

Ce site renouvelle les connaissances archéologiques dans ce secteur. La fouille achevée, place a été est faite aux travaux de construction de la déviation. Les archéologues vont maintenant analyser leurs observations en laboratoire. A l'issue de leur étude et de leur restauration, les vestiges rejoindront les collections du musée archéologique du Val d'Oise à Guiry-en-Vexin.

  • Boulevard du Parisis

En avril 2008, le service départemental d’archéologie du Val-d’Oise a réalisé un diagnostic avant l’aménagement d’une route le long du Crould, de part et d’autre d’un axe reliant Bonneuil-en-France à Arnouville-lès-Gonesse. Seuls des fossés parcellaires ont été découverts. Les plus anciens remontent au Moyen Âge.

En savoir plus

Carte archéologique de la Gaule : le Val-d‘Oise, 95, ouvrage collectif dirigé par Monique Wabont, Franck Abert et Didier Vermeersch, Paris, Maison des sciences de l'homme, 2006, p. 186-187.

Histoire de la ville et du diocèse de Paris, par l'abbé Jean Lebeuf, Paris, Prault Père, 1755.

Églises du Val d'Oise. Pays de France, Vallée de Montmorency : dix siècles d'art sacré aux portes de Paris, par Dominique Foussard, Charles Huet et Mathieu Lours, Gonesse, Société d'histoire et d'archéologie de Gonesse et du Pays de France, 2008, p. 64-65.

Le patrimoine des communes du Val d'Oise, ouvrage collectif, Flohic Éditions, 1999. 2 volumes illustrés (collection Le Patrimoine des communes de France), p. 293-294.

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise