Archéologie & histoire de Boissy-l'Aillerie

Cadastre de Boissy-l'AillerieVoir l'image en grand Cadastre de Boissy-l'Aillerie, 1810, section B.

L'église Saint-André

Avant le début des travaux d'assainissement de l'église Saint-André, l'Institut national de recherches archéologiques préventives a procédé à des sondages archéologiques.

Sur les côtés de l'édifice, quelques ossements et des fragments de sarcophages en plâtre témoignent d'un bouleversement du sous-sol. Une petite zone du parvis a livré des vestiges en place, constitués de deux structures en creux mal identifiées et d'une sépulture en partie conservée. L'ensemble remonte probablement au Moyen Âge.

À la fin du XIXe siècle, des sarcophages de brique ou de plâtre associés à des céramiques avaient été mis au jour à proximité immédiate de l'église Saint-André. Bien que modestes, les récentes découvertes confirment que le sous-sol est susceptible de contenir les sépultures médiévales et modernes de l'ancien cimetière.