• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CDCA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • REVODOC
  • Site ANPER
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien
  • Site Plateforme d'aide aux communes

La pollution de l’air, c’est la modification de la composition de l’air par des polluants nuisibles à la santé et à l’environnement.

En Ile de France, parmi les différents polluants, trois issus des activités humaines sont particulièrement problématiques en raison du dépassement récurrent des normes de qualité de l’air :

- Les oxydes d’azote (NOx) sont émis lors de la combustion (chauffage, production d’électricité, moteurs thermiques des véhicules…) ;

- Les particules PM10 et PM 2.5 sont issues de toutes les combustions. L’agriculture et les transports émettent aussi des polluants qui peuvent réagir entre eux et donner lieu à des particules secondaires ;

- L’ozone (O3) est produit dans l’atmosphère sous l’effet du rayonnement solaire par des réactions complexes entre certains polluants, tels que le monoxyde de carbone (CO) et les composés organiques volatils (COV)

La surveillance de la qualité de l'air ambiant est assurée en France par des associations indépendantes (type loi de 1901), chargées pour le compte de l'État et des pouvoirs publics, de la mise en œuvre des moyens de surveillance.

En Ile-de-France c’est l’association Airparif qui en a la charge et que le Conseil départemental du Val d’Oise accompagne.

Sur ce lien la qualité de l’air dans le Val d’Oise en 2014 : http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/Rbilan95_2014.pdf

Sur la page d’accueil d’AIRPARIF vous pouvez consulter l’état de la qualité de l’air dans les villes d’Ile-de-France : http://www.airparif.asso.fr/

Les enjeux

L’exposition de la population et de l’environnement à la pollution atmosphérique constitue essentiellement un risque chronique : l’exposition quotidienne à des doses de substances chimiques même faibles, peut provoquer troubles respiratoires, asthme, maladies cardio-vasculaires et la dégradation des cultures et écosystèmes.

Lorsque l’exposition aux polluants s’étend sur de longues périodes des effets délétères peuvent survenir sur la santé de tous avec des gravités qui dépendent des fragilités individuelles. Ils peuvent affecter les voies respiratoires, digestives et cutanées sur lesquelles se fixent, entre autres, les particules.

Sur ce lien les enjeux sanitaire de la pollution de l’air en Ile-de-France : http://www.ors-idf.org/dmdocuments/presentations/2016/ORS_confrerair_14042016.pdf

Les outils de gestion de la qualité de l’air

Les Plans de Protection de l’Atmosphère (PPA), sont élaborés par le préfet dans toutes les agglomérations de plus de 250 000 habitants et dans les zones où les valeurs limites réglementaires de qualité de l’air sont dépassées ou risquent de l’être. Mis en œuvre par l’Etat, avec les collectivités et les acteurs locaux, les PPA définissent les actions sectorielles adaptées au contexte local pour améliorer la qualité de l’air.

En Ile de France, il est approuvé par le préfet de région, le préfet de police et les préfets de département. Le premier PPA d’Ile de France a été approuvé en 2005 et révisé en 2013. C’est aujourd’hui sa troisième version qui est en cours d’élaboration en partenariat avec le Conseil départemental du Val d’Oise.

Le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie d’Ile-de-France arrêté par le Préfet de région le 14/12/12, constitue, non seulement, le cadre de référence régional en matière d’énergie et de qualité de l’air mais aussi une boîte à outils pour aider les collectivités à définir les actions concrètes à mener sur leurs territoires, dans le cadre des Plans Climat Air Energie Territoriaux.

En France, le coût annuel total de la pollution de l’air, évaluée par la commission d’enquête du Sénat est d’environ 100 milliards d’euros, dont 20 à 30 milliards liés aux dommages sanitaires causés par les particules.

Pour en savoir plus : http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/qualite-de-l-air-r327.html

Certificat qualité de l'air sur Paris

Désormais, les véhicules circulant dans Paris devront obligatoirement s’équiper d’un certificat qualité de l’air.

Depuis le 16 janvier, les véhicules circulant dans paris devront être équipés d’un certification qualité de l’air CRIT’AIR. Cette restriction de circulation qui concerne tous les types de véhicule sera étendue aux véhicules équipés d’une vignette CRIT’AIR n°5 à compter du mois de juillet.

La qualité de l’air est un enjeu sanitaire majeur : 60 % de la population française respire un air pollué.

Parmi les principaux polluants, les particules fines, les oxydes d’azotes, proviennent pour une part importante du trafic routier et entraînent chaque année une augmentation de la prévalence de maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Pour protéger la santé des populations et favoriser le développement des véhicules à faibles émissions, la conférence environnementale 2014 a prévu notamment la création d’un dispositif d’identification des véhicules en fonction de leurs émissions de polluants atmosphériques : le certificat qualité de l’air CRIT’AIR.

Tous les véhicules routiers sont concernés : deux roues, trois roues, quadricycles, véhicules particuliers, utilitaires, poids lourds dont bus et autocars.

Cet outil d’identification des véhicules peut être utilisé pour restreindre la circulation routière, afin réduire les émissions de polluants atmosphériques sur les territoires où leurs concentrations sont supérieures aux seuils réglementaires d’exposition.

C’est dans ce contexte que depuis le 16 janvier 2017, tous les véhicules circulant à paris doivent être équipés d’une vignette CRIT’AIR. En outre, la circulation des véhicules immatriculés avant les dates listés ci-dessous est interdite entre 8het 22h en semaine.

Véhicules particuliers Véhicules utilitaires légers PL autobus, autocars 2 roues …
Véhicules avant le 1er janvier 1997 Véhicules avant le 1er octobre 1998 Véhicules avant le 1er octobre 2001 2 roues avant le 1er juin 2000

Cette restriction sera étendue aux véhicules disposant d’une vignette CRIT’AIR n°5 à compter du mois de juillet 2017.

Enfin, en cas de pics de pollution, une circulation différenciée pourra être mise en place par la Préfecture de Police de Paris, en restreignant la circulation à l’aide des même vignettes CRIT’AIR.

Commander sa vignette CRIT’AIR.

Consulter le tableau de classement CRIT’AIR

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise