• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

La biodiversité

Un patrimoine naturel riche, mais fragile : 13 % des espèces valdoisienne sont menacées : 11 % de la flore, 14 % des oiseaux nicheurs, 20 % des chauves-souris, 9 % des libellules.

Chiffres clés

  • Patrimoine floristique : 11 % de la flore mena­cée à court terme
    • 1321 espèces,
    • 277 patrimoniales,
    • 150 menacées
    • 46 espèces protégées
  • Patrimoine faunistique : de 10 à 30 % des espèces sont menacées, en fonction des groupes
    • 143 espèces nicheuses
    • 21 espèces de mammifères
    • 20 espèces de chauves-souris
    • 12 espèces d’amphibiens,
    • 7 espèces de reptiles
    • 44 espèces de libellules
    • 92 espèces de papillons de jours et 13 Zygènes
    • 46 espèces d’orthoptères
    • Encore de nombreuses espèces à découvrir

Aujourd’hui, l’absence de connaissance de l’état des populations des autres groupes taxonomiques (amphibiens, reptiles, papillons, orthoptères, mammifères…) est un frein à la mise en place d’actions de conservation et leur prise en compte au niveau des politiques et des projets d’aménagement.

  • Les milieux naturels et les outils de protection :

Les milieux à forte valeur patrimoniale : pelouses sèches, landes, roselières, marais tourbeux représentent moins de 1 % du territoire tandis que les espaces agricoles en couvrent 48 %, les milieux urbains 25%, et les massifs boisés 20 %.

Le territoire est aussi parcouru par 450 km de cours d’eau.

  • Le patrimoine géologique :

Le Val d’Oise porte une responsabilité importante sur ce patrimoine, puisque quatre étages géologiques ont été définis sur notre territoire : le Marinésien, l’Auversien, le Sannoisien et le Danien (à Vigny). Le Département a ainsi aménagés trois sites géologiques (Vigny, Auvers-sur-Oise et St-Witz).

Une stratégie départementale pour lutter contre l’érosion et protéger la biodiversité

La stratégie départementale en faveur de la biodiversité vise à réduire les pressions exercées par les activités du Conseil départemental et d’identifier les opportunités de valoriser le patrimoine naturel remarquable pour en faire une source d’attractivité pour le territoire.

Elle est structurée autour de 4 orientations : l’amélioration des connaissances et du partage de l’infor­mation, la préservation du patrimoine naturel du Val d’Oise, la prise en compte de la biodiversité dans la planification du territoire et les politiques publiques, l’implication des valdoisiens.

Les principaux « chantiers » visent à :

  • Améliorer la connaissance de la biodiversité valdoisienne, en vue de l’édition d’outils d’aide à la décision : atlas sur la faune valdoisienne (libellules, papillons de jour,…),
  • Poursuivre la mise en oeuvre d’une stratégie de conservation de la flore patrimoniale du Val d’Oise,
  • Mettre en oeuvre le schéma départemental des ENS 2015-2025,
  • Éditer un guide sur la gestion des espèces exotiques envahissantes,
  • Définir de nouveaux référentiels pour la gestion des espaces verts, du patrimoine arboré et des bassins de rétention des eaux de ruissellement du Département,
  • Élaborer une trame verte et bleue départementale,
  • Définir une offre d’éco-tourisme basée sur le patrimoine naturel valdoisien.

Liste rouge des Rhopalocères et Zygènes d'Île-de-France

Plus du tiers des papillons de jour d’Île-de-France menacé ou disparu !

Pour la première fois, la démarche d’élaboration d’une Liste rouge régionale des espèces menacées a été appliquée aux papillons de jours d’Île-de-France, selon les critères définis par l’UICN. Cet état des lieux révèle une situation alarmante : sur les 135 espèces présentes sur la région, 51 (37 %) sont actuellement menacées ou disparues, soit plus d’une espèce sur trois !

Ainsi, sur les 135 espèces qui peuplent ou peuplaient l’Île-de-France, 18 ont déjà disparues (13%), 33 sont menacées (24%) et 10 sont quasi menacées (8 %). Ces chiffres alarmants témoignent avant tout de la disparition des habitats de prédilection des papillons (pelouses, prairies, landes), au profit d’une artificialisation du territoire par l’intensification agricole et la densification urbaine. Par ailleurs, dans un paysage de plus en plus morcelé et uniformisé, il devient difficile pour ces espèces, dont la capacité de dispersion est parfois très faible, de reconnecter des populations isolées.

Piloté par l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie) et Natureparif, l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, en partenariat avec l’Association des Lépidoptéristes de France (ALF), ce travail s’inscrit dans le programme de l’Observatoire francilien des insectes et vient compléter la liste d’indicateurs de référence permettant d’apprécier l’état de santé de la biodiversité francilienne.

Si ce document dresse un état des lieux, il apporte également des pistes aux acteurs du territoire pour réduire les niveaux de menace qui pèsent sur les papillons de jours et leurs habitats.

Plusieurs outils scientifiques et réglementaires y sont présentés, ainsi que des actions favorables à la préservation de ces espèces telles que la gestion écologique et planifiée de leur habitat, via notamment un pâturage adapté.

L’apport des espaces protégés et des continuités écologiques est également un volet essentiel dans la préservation de ces espèces. Cet ouvrage vient donc enrichir les politiques publiques et s’adresse aux élus, aménageurs, gestionnaires et toute autre personne désireuse de mieux prendre en compte la biodiversité !

A l'Echelle du Département, sur 92 espèces de papillons de jours présentes, 7 espèces ont disparu et 24 sont aujourd'hui menacées d'extinction, tandis que sur les 13 espèces de zygènes présentes, 1 a disparu et 3 sont menacées d'extinction.

Le Département du Val d'Oise a contribué à la production de données et soutenue ce travail, à travers ses partenariats scientifiques et techniques avec l'ALF et l'OPIE.

CF : http://www.natureparif.fr/connaitre/publications/listes-rouges/1645-liste-rouge-des-rhopaloceres-et-zygenes-d-ile-de-france

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise