• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

Archéologie & histoire d'Arthies

Villa d'ArthiesVoir l'image en grand SDAVO - Ph.Payet Evocation du chantier de construction de la villa gallo-romaine d'Arthies

La déviation de la RD 983

Le diagnostic archéologique réalisé en 2010 avant l'aménagement de la déviation de la RD 983 à hauteur du village d'Arthies a permis de mettre en évidence une occupation gallo-romaine. La fouille approfondie de ces vestiges a été réalisée en 2011 par le service départemental d'archéologie.

Le village s'élève à mi-pente sur le coteau sud des buttes de Montmorency.

Les constructions mises au jour concernent principalement une villa gallo-romaine fondée au cours de la première moitié du Ier s. apr. J.-C. Le chantier de construction antique est évoqué de manière exceptionnelle par la découverte du four à chaux utilisé pour produire le mortier nécessaire à l'édification des différents bâtiments. De type assez inhabituel, il est constitué de huit foyers permettant la calcination d'une quantité importante de pierres calcaires à chaque cuisson.

Le bâtiment d'habitation, bien que partiellement fouillé, est très caractéristique des villae de notre région. Il s'agit d'une résidence tout en longueur, probablement dotée d'un étage, et dont la façade s'ornait d'une colonnade. Au moins une pièce était équipée d'un chauffage par le sol et un puits proche permettait de fournir l'eau nécessaire à la vie quotidienne.

A quelques mètres, un espace délimité par des fossés contenait un dépôt volontaire de monnaies en provenance d'Italie. L'interprétation de cet ensemble est complexe. Il pourrait avoir eu une fonction funéraire ou religieuse.

Les thermes de la villaVoir l'image en grand SDAVO Les thermes de la villa gallo-romaineEn contrebas les propriétaires ont édifié des thermes privées. Il s'agit d'un modeste bâtiment disposant cependant de tout l'équipement nécessaire au rituel du bain "à la romaine". Une succession de pièces permettait d'effectuer un circuit de soin du corps complet à travers des pièces froides, tièdes et chaudes.

L'établissement est démantelé dès l'antiquité, au 3e quart du IIeme s. ap. J.-C. C'est alors que les murs sont méthodiquement démontés et les matériaux récupérés. De ce fait, peu d'objets ont été retrouvés par les archéologues. Pourtant les indices relevés sont très évocateurs du haut niveau de vie des habitants. La vaisselle illustre parfaitement les productions céramiques usitées sur le territoire du peuple Véliocasse au début de la période gallo-romaine mêlant productions locales et importations de toute la Gaule. Surtout les restes alimentaires (ossements, coquilles d'huîtres et de moules) indiquent une consommation de mets de choix typiques des milieux les plus privilégiés.

Cette opération archéologique, par son ampleur et la qualité des informations recueillies, permet d'éclairer d'un nouveau jour l'essor de la civilisation romaine dans le Vexin.

Puits moderneVoir l'image en grand SDAVO Un puits moderne redécouvert à Arthies.

La seconde phase de diagnostic archéologique

Cette nouvelle opération a livré très peu de vestiges. Seuls quelques objets en silex renvoient à la Préhistoire. L'unique fosse antique découverte près de la villa fouillée en 2011 complète très modestement les connaissances relatives à cette implantation. La rareté des vestiges d'époque romaine dans ce secteur permet d'affirmer que l'occupation ne s'étendait pas vers le sud. Enfin quelques structures d'époque moderne et contemporaine tombées dans l'oubli ont été mises au jour, à l'instar d'un puits encore actif.

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise