L'international au coeur de la stratégie d'attractivité du Département

Le Conseil départemental du Val d’Oise a renforcé en 2012 sa stratégie d’attractivité internationale, particulièrement tournée vers l’Asie : Chine et Japon.

Cette stratégie s’appuie sur des partenariats institutionnels du Conseil départemental du Val d’Oise avec la Préfecture d’Osaka au Japon (depuis 1987), ainsi que les villes chinoises de Shanghai/Pudong et Wuxi.

Notre action vise prioritairement le renforcement de l’attractivité du Val d’Oise, en vue de développer l’économie, le tourisme et l’emploi sur notre territoire.

Cette action se décline en trois volets complémentaires :

  • développement économique : accompagner les entreprises valdoisiennes dans leur développement international et attirer les investissements étrangers en Val d’Oise.
  • attractivité et développement touristique : renforcer l’attractivité du Val d’Oise pour la clientèle chinoise et japonaise par une action de promotion à l’international de nos destinations touristiques et par l’amélioration des conditions d’accueil de la clientèle étrangère sur nos sites
  • l’enseignement supérieur et la recherche : accompagner la COMUE Université Paris-Seine, fédérant 13 établissements d’enseignement supérieur[1] et 35 000 étudiants, dans ses coopérations internationales et construire des outils fédérateurs tels qu’une plateforme de collaboration sino-valdoisienne ou le développement de services d’accueil des étudiants aux standards internationaux dans le cadre d’un projet de campus universitaire international.

Pour appuyer ces démarches, le Conseil départemental dispose de deux bureaux de représentation permanente du Val d’Oise au Japon (Osaka) depuis 1999 et en Chine (Shanghai) depuis 2005.

Au service des entreprises, le Comité d’expansion économique du Val d’Oise, l’agence de développement économique du Département.

Au service des acteurs touristiques, Val d’Oise Tourisme, l’agence de développement touristique du Conseil départemental


[1] Un pôle universitaire avec l’Université de Cergy-Pontoise ; un pôle management (ESSEC, ITESCIA, ILEPS, EPSS) ; un pôle ingénierie (Institut Polytechnique du Grand Paris - regroupant EISTI, ENSEA et SupMéca -, ainsi que l’ECAM-EPMI, EBI, ISTOM) ; un pôle créativité (ENSACP, ENSAV, ENSPV, ISIPCA).